fbpx

L’une des mesures les plus simples que nous puissions prendre pour réduire notre impact sur l’environnement consiste à consommer moins, et donc consommer mieux.

Bien qu’il puisse être difficile de voir l’effet de petites actions sur le plan d’ensemble, ce n’est qu’en commençant par l’individu que nous pouvons commencer à créer un changement au niveau collectif.

Alors commençons par diminuer nos déchets textiles. Pour tenter de vivre de manière plus durable, il est essentiel de faire durer nos vêtements plus longtemps.

Nos choix vestimentaires ont été dictés par le concept de « nous sommes ce que nous portons », ce qui explique en partie le poids culturel de la mode. En conséquence, il existe une industrie de la mode de plusieurs milliards de dollars. Un communiqué de presse de la Fondation Ellen MacArthur a révélé que l’apparition du phénomène de « fast-fashion » a doublé la production de vêtements au cours des 15 dernières années.

Le concept de « slow-fashion » peut sembler être une lubie, mais la philosophie derrière cela est l’opposé d’une lubie. Il s’agit de choisir des vêtements intemporels et de qualité. Selon un rapport du Carbon Trust, doubler la durée de vie utile d’un vêtement d’une année sur deux peut réduire les émissions industrielles, comme les gaz à effet de serre, de 24%.

Être un client plus durable ne signifie pas que vous ne pouvez plus jamais acheter de nouveaux produits. La clé est de rechercher la qualité plutôt que la quantité. Essayez de vivre en gardant en tête la théorie selon laquelle si vous achetez à bas prix, vous achetez deux fois, trois fois ou quatre fois plus que si vous achetiez un vêtement de qualité. Bien que cela puisse signifier payer un peu plus d’avance, ce qui se justifie en sachant que vous avez trouvé quelque chose qui durera des années, pas des semaines.

Ils disent que vous êtes ce que vous portez. Nous devons donc absolument essayer d’éviter d’être bon marché, jetables et nuisibles à l’environnement, mais plutôt chercher à être précieux, indispensables et bien aimés, un peu comme nos jupe-culottes.